La baisse des réservations de vacances (prises de commandes) pendant les périodes de grève est de l’ordre de 20% par rapport à la même période de 2017. Même si une partie des vacances d’été se rattrapera, les ponts de mai (4 cette année dont un « viaduc » pour la semaine du 8 mai), pour lesquels la décision de vacances est assez tardive ne se rattraperont que très partiellement.

 L’attractivité touristique et économique de la France est fortement altérée : les images des cohues dans les gares sont reprises en boucle dans le monde entier par les chaînes d’infos. C’est en avril et mai que l’on organise ses vacances d’été ; les arbitrages de voyages s’effectueront au profit de destinations jugées plus sereines que la France. Ce retard ne se rattrapera pas et ralentira les bonnes performances de la destination France.

 

Contact Presse
LES ENTREPRISES DU VOYAGE

Reply comment